« J’ai un problème! »

« J’AI UN PROBLÈME! »

Phrase banale que l’on entend et prononce souvent, n’est-ce pas? Elle semble inoffensive à première vue, mais malheureusement, elle provoque des dommages collatéraux si elle demeure sans attention. Mais si on l’entend vraiment, elle est très révélatrice et nous fait un énorme cadeau. Décortiquons la chose.
Tout d’abord, « J’ai » crée l’appropriation et l’internalisation. On s’identifie, on focus et… on amplifie ce sur quoi on focus…
Ensuite, « un problème »… qu’est-ce qu’un « problème », en réalité? C’est une situation que l’on ne désirait pas et qui vient contrecarrer ce que l’on avait prévu… pourtant tout ce qui est, est, et toute situation qui se produit est neutre, ni mal ni bien. On se met alors dans un état de résistance. Donc, par notre perception et notre interprétation des situations qui se présentent à nous en tant qu’EXPÉRIENCES de vie (car nous sommes ici pour vivre des expériences, ne l’oublions pas), nous nous mettons dans des états qui déterminent si une chose est bonne ou mauvaise pour nous. Voilà la vérité : nous CRÉONS le « problème ».

En contre-partie, il ne s’agit pas non plus de nier et d’étouffer ce que nous vivons. Comme je l’ai dit, cette phrase nous offre un merveilleux cadeau, elle est révélatrice de quelque chose d’important pour nous, qui doit être entendu et reconnu.
Premièrement, il est essentiel de reconnaître ce qui « est » pour nous ici et maintenant, tel qu’on le vit : « Je rencontre une situation que je perçois comme un problème et qui me fait expérimenter telle émotion ». Ah, déjà : on reconnaît ce qui se passe tout en gardant de la distance. Ensuite, on regarde la façon dont on se sent, l’émotion et l’état qui sont activés par l’élément déclencheur. C’est alors une bonne occasion pour se demander quelle programmation, croyance, peur, blessure se cache là-dessous et faire la paix avec. Ensuite, on choisi un état d’esprit de calme (autant que faire se peut) et d’ouverture, pour que l’énergie puisse circuler librement et que notre sagesse interne puisse nous guider en toute liberté, dans sa grande créativité (en collaboration avec les forces extérieures, l’Univers).
Dans cet état d’ouverture et de calme, vous serez plus en mesure de jouer avec les synchronicités qui se présenteront à vous, les intuitions et les idées qui vous viendront. Ayez l’œil malicieux et le sourire aux lèvres, émerveillez-vous et remerciez pour tout ce qui est!

TOUT ce qui entre dans votre vie est précieux : à vous de découvrir la perle. L’huitre peut trouver bien malaisant d’être envahie par un grain de sable – mais ce malaise et cette anomalie dans le système de l’huître permet la naissance d’un merveilleux bijou…

PLAISIR ET BONHEUR, c’est ce que je vous souhaite au fil des expériences et des découvertes que vous ferez sur l’être merveilleux que vous êtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *